irege_innovation

 


Le projet de l'axe Innovation et Développement des Organisations s'articule autour de la problématique férératrice des modalités de développement des organisations notamment sous l'angle de leurs ressources humaines et de l'innovation sous toutes ses formes.


PRINCIPALES QUESTIONS TRAITEES

Les déterminants de l’innovation

Le premier axe s’intéresse aux facteurs qui favorisent l’innovation, sous toutes ses formes. Trois de ces facteurs sont particulièrement analysés :

  • Les caractéristiques internes aux organisations, tels les modes de management ou de financement mais aussi la gouvernance, qui impactent la capacité à innover et la capacité d’ambidextrie, c'est-à-dire la capacité de combiner innovations d’exploitation et d’exploration ;
  • Les réseaux qui peuvent permettre de dépasser les barrières internes à l’innovation et à la croissance. Les travaux du pôle IDO s’intéressent à la constitution et au pilotage des réseaux d’innovation, notamment en tentant de comprendre les logiques de collaboration entre les entreprises partenaires, non seulement dans les fonctions liées à l’innovation (R&D, conception) mais aussi au niveau de la fonction achats et au sein des pôles de compétitivité ;
  • Le stock de connaissances au niveau macroéconomique. Les travaux du pôle IDO proposent une analyse des déterminants de la production scientifique, considérée comme un prérequis de l’innovation.

Dans ce premier axe, les recherches portent sur toutes les formes d’innovation et d’organisation. Les travaux s’intéressent notamment aux innovations environnementales, en lien avec les recherches du pôle ECDT. Ils proposent également d’analyser les spécificités en termes d’innovation de certaines organisations comme les organisations du secteur public ou des services, les TPE et PME et les entreprises caractérisées par une forte internationalisation.


Mutations des emplois et GRH

Le deuxième axe de recherches du pôle IDO s’intéresse aux mutations des emplois, souvent causées par l’innovation et leurs impacts sur le marché du travail et sur la gestion des ressources humaines. Trois questions sont tout particulièrement traitées :

  • La mutation des compétences et des métiers qui impliquent de nouveaux besoins en formation initiale mais aussi et surtout en formation continue ;
  • Les conditions de travail, à travers notamment les risques psychosociaux (santé et souffrance au travail) en lien avec les modes de gestion des ressources humaines et le rôle du manageur, mais aussi les conflits au travail et les problématiques de négociation salariale ;
  • Les carrières, du recrutement aux mobilités professionnelles (internes via les promotions ou externes via des changements d’organisation). Un accent particulier est aussi mis sur les fins de carrières professionnelles (retraites et inactivité) qui peuvent être anticipées en raison de mauvaises conditions de travail ou de l’obsolescence des compétences détenues.

 

PRINCIPAUX PARTENAIRES

Relations collaboratives et clusters : SYMME, LISTIC, G-SCOP (INP-Grenoble), Partenaires industriels et associations professionnelles de la mécatronique (Thésame, CETIM, CTDEC, etc.), Grenoble Ecole de Management, Northwestern University, Giorgia Institut of Technology

Innovation : UPMF, CNAM Paris, Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle, Bangkok University, HEC Montréal, Université Paris Sud, RITM

Entrepreneuriat et international : Eurochambre, Institut supérieur des métiers, BPI France, PISA, Sciences Po. Grenoble (sociologues), Grenoble Ecole de Management, Région Rhône-Alpes, Thésame

Responsabilité sociale de l'entreprise : GATE (Lyon), STATEC-Luxembourg, IAE Lyon (Magellan), Réseau PEAK : IRIMI (GEM), EM Lyon, G-SCOP (INP), CERAG (UPMF), CRET-LOG (Aix Marseille), ESC Saint-Etienne, en partenariat privilégié avec Thésame et les entreprises Bio-Mérieux, NTN-SNR, Somfy

 

CONTACTS

Rachel BOCQUET & Bérangère LEGENDRE